Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 14:41
Cette technique d'impression s'appelle "Dao Ban". Comme ce terme est quasiment inconnu, même en Chine
et pour nombre d'artistes, cette technique est plus connue sous le nom "Mu Ban Shui Ying". Ce qui veut dire, quelque chose comme : Gravure sur bois imprimée à l'eau.
Toute la différence avec la gravure sur bois telle qu'on la connaît en Europe est là. L'encre qui servira à imprimer n'est pas grasse mais missible à l'eau. Et ça change tout. Je vais m'essayer à expliquer un peu cette technique, raconter ce que j'en ai appris durant mon séjour de 3 mois à l'Academie des Beaux de Chine de Hangzhou.
undefined

Il y a plusieurs étapes : la gravure de la planche de bois, l'impression, et le marouflage.

Pour ce qui est de la gravure, ce ne change pas trop de ce que je connaissais. Differentes goujes, assez classiques et differents bois possibles.  Seul un outil que je ne connaissais pas, une sorte de couteau extrèmement bien aiguisé, et qui se manie à deux mains. Je ne me rappel plus le nom mais cet outil permet de bien plus grandes finesses que les goujes dans la coupe.

Quelques exemples de cette technique, qui trainaient dans l'atelier où j'étais :
On voit en dessous de cette première image les bois gravés qui ont été utilisés pour l'impression.
Ce qui est assez incroyable dans cette technique, c'est que les chinois  réussissent vraiment à reproduire en série des lavis et des effets typiques de l'aquarelle. Tout ce qu'on prends au premier coup d'oeil comme un coup de pinceau jeté, vif s'avère en réalité être une trace imprimée qui à été gravée extrèmement finement dans du bois. Sur ces exemples on voit que le graveur à réussi à reproduire parfaitement les traces habituellement laissées par le pinceau une fois que la plus grande partie de l'encre c'est déposée sur le papier. Il y a aussi toutes les nuances d'un trait  ou d'un lavis à l'encre, mais ça ça vient lors de l'impression.

undefinedundefinedundefinedundefinedundefinedCe qui est amusant également, c'est qu'il est quasiment impossible de distinguer ces images
imprimées d'images originales réellement peintes au pinceau. Même un professionnel pourra
ne pas savoir si une image est une reproduction ou un original.
Mon professeur m'apprenait qu'en général les personnes achetant ces reproductions ne savaient pas que leurs images n'étaient pas originales. Même en achetant dans des galeries très réputées à Pékin ou ailleurs.


(suite à venir)

Partager cet article

Repost 0
Published by Julien Billaudeau
commenter cet article

commentaires

corentin 10/05/2009 19:28

vien voir mon blog de gravure sur bois et lache t coms http://expogravure.skyrock.com/

Présentation

  • : wo shi Zhongguo-ren (je suis chinois... pendant trois mois)
  • wo shi Zhongguo-ren (je suis chinois... pendant trois mois)
  • : séjour de trois mois en chine julien Billaudeau
  • Contact

Recherche