Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 11:47
Nous sommes allés à Wuzhen ce week end.
Arrivée en bus à 18h00.
Puis, restaurant en attendant de pouvoir trouver une chambre ou passer la nuit. Nous étions onze. Accompagnés par deux étudiantes chinoises, par la Bande Daxiang, Dabao (son fils), une femme Japonaise en échange ici et Christopher Nielsen, puis Alf, Zinnia, Mathieu, Christelle et moi.

Un vieux village, pas si petit que ça, des maisons en bois. Mais à notre arrivée peu ou pas de touristes. Pourtant, Ca se voyait, la journée les petites rues devaient être truffées de groupes de touristes casquettes de la même couleur, appareils photos et le guide avec son drapeau. Peu importe, nous étions arrivé, il faisait nuit, et pour l'instant, nous étions là, les seuls "touristes" à profiter du lieu. Nous avions maintenant à trouver un lieu où dormir, difficulté supplémentaire, dans le village les étrangers ont l'interdiction de rentrer dans les maisons des habitants. Alors, y dormir, c'est totalement interdit. Seuls les Chinois avaient le droit de louer des chambres dans le village. Nous avons quand même réussi à trouver l'endroit parfait, grâce à l'expérience de Daxian.

Nous avons dormis chez ce chinois de 73 ans.
Nous nous sommes fait invisibles, avons bu du vin de riz, et discuté avec cet homme. Très heureux de dormir dans ce boui-boui. Où aucun étranger n'a normalement le droit d'aller. Très heureux de partager, un peu, la vie de cet homme, et de voir son quotidien.
Le matin il a fallu partir vite. Notre hôte semblait stressé qu'on puisse s'apercevoir que nous avions dormi là. Alors on a profité du lever du soleil, on s'est baladé, on a pris des photos, un petit déjeuner Chinois fait de soupe de raviolis, et du café que Christopher avait amené. Puis, plus tard les cars de touristes sont arrivés, marrée humaine, casquettes jaunes, rouges, vertes pour ne pas se perdre dans le groupe.
Marre de cet attroupement, je m'éclipse, sort de la zone touristique, passe le porche avec un sens interdit. Interdiction de sortir de la zone touristique. Et me promène un peu au delà. Rencontre des enfants, l'un se fait sacrement engueuler, sa mère vient le chercher en scooter et le tire violemment par l'épaule. Il résiste, ses deux copains rient. Je continue, prends des photos, dessine un croquis pas génial, les deux copains du premier me suivent, et sortent de ma trousse tous mes stylos pour les essayer. Je re-rentre dans les sentiers battus, m'amuse des touristes, retrouve les autres et nous allons dans l'autre partie du village. Celle qui semble encore plus belle sur le plan dessiné.

Quand on arrive, on peut prendre le bateau pour accéder à cette partie de la ville qui est comme une grande île, avec d'autres canaux, des ponts, des îlots et toujours ces belles maisons en bois. Seulement là, étrange impression de vide. Déjà, il y a moins de touristes. Je me retrouve seul, j'aime bien larguer les autres, pour les retrouver ensuite. Je continue ma visite, le lieu est assez grand. Mais tout semble sans vie. Les façades des maisons sont très belles, mais à l'intérieur tout est refait à neuf. Plus personne ne vit ici, juste des restaurants, des boutiques, et ce qui semble être de prochaines chambres d'hôtes pour touristes. J'essaie de trouver autre chose, mais c'est partout pareil. Puis je me retrouve vraiment seul. Aucun touriste dans ce lieu pourtant si aménagé pour eux. Des esplanades vides, des ponts, une pagode, mais personne. Puis quelqu'un qui dort dans une barque, deux femmes qui balaient le vide. J'ai l'impression d'être Chihiro dans ce parc d'attraction, qui ne reconnait plus rien, et je m'attends à voir sortir des pagodes d'étranges créatures. Rien de tout cela, toujours le vide.
Longtemps après je retrouve les autres en petit groupes. La même impression pour tous, c'est surfait, et sans vie. Assez déprimant, contraste avec la première partie de la ville. Sentiment heureux d'avoir pu profiter du matin et de la soirée sans l'afflux de touristes. Assez déprimant de savoir qu'avant, des gens vivaient dans ce très bel endroit, qu'ils ont été sûrement chassé, et que la même chose arrivera bientôt aux résidents de l'autre partie de la ville où nous avons dormi.
Puis retour à Hangzhou.

bon, là c'était le soir
DSC-1120blog.jpg





Puis le lendemain matin ...



DSC-1449blog.jpg

DSC-1493blog.jpg














Partager cet article

Repost 0
Published by Julien Billaudeau
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : wo shi Zhongguo-ren (je suis chinois... pendant trois mois)
  • wo shi Zhongguo-ren (je suis chinois... pendant trois mois)
  • : séjour de trois mois en chine julien Billaudeau
  • Contact

Recherche